Remembering Professor Flory Kayembe Shamba, RECAAL

On 21 January 2012, Professor Flory Kayembe Shamba of Réseau Congolais d'Action sur les Armes Légères (RECAAL), DR Congo passed away after a short illness. <--break->Flory was the coordinator of RECAAL from its inception in 2003-2004 until his death. 

He was central to the movement against small arms in the DR Congo, and was among the representatives of civil society at the 2001 UN Conference on the Illicit Trade in Small Arms and Light Weapons in All Its Aspects, which resulted in the UN Programme of Action on small arms (PoA). 

Charles Nasibu, co-founder of RECAAL said, "For his wisdom, his wide knowledge, his proven expertise, his love of work well done, and his unwavering commitment to peace, security and against gun violence, Professor Flory Kayembe Shamba is hailed as the father of Congolese activism against SALW… With his passing, RECAAL, NGOs and Congolese civil society have lost a brilliant pioneer".

Messages from the network:

***

"L'annonce du décès inopinné du Pr Flory Kayembe Shamba est tombée comme une véritable bombe sur ma tête et me laisse complètement sans voix ! C'est quelque chose que je n'arrive pas à réaliser, pour avoir communiqué avec lui il y a à peine une semaine ! C'est vraiment terrible !

Flory était pour moi personnellement à la fois un aîné, un ami et un collègue. Sa brusque disparition me paralyse le cerveau ! Je l'ai connu en 1998, à l'époque où la société civile de la RDC avait pris réellement conscience de la problématique des ALPC. Je suis resté depuis lors en contact étroit avec lui.
 
Flory avait représenté la société civile congolaise à New York à la Conférence des Nations Unies de juillet 2001 à l'issue de laquelle avait été adopté le Plan d'Action de l'ONU pour Prévenir, Combattre et Eradiquer le commerce illicite des armes légères et de petit calibre sous tous ses aspects. Il est retourné plusieurs fois à New York pour représenter, aux conférences onusiennes, la Société civile congolaise active dans la lutte contre la prolifération et le trafic illicite des armes légères. Il a été dans toutes les rencontres régionales sur le thème des ALPC où il a toujours brillé par ses remarquables contrributions.
 
J'ai travaillé de manière harassante avec Flory, entre 2003 et 2004, pour arriver à mettre en place le Réseau Congolais d'Action sur les ALPC (le RECAAL). Les membres fondateurs du RECAAL avaient voté à l'unanimité Flory Kayembe Shamba comme le Coordinateur de leur réseau, en reconnaissance à son inlassable engagement. Cette fonction, il l'a valablement assumée jusqu'à sa mort.
 
Pour sa grande sagesse, ses larges connaissances, sa compétance avérée, son amour du travail bien fait, son engagement sans faille en faveur de la paix, de la sécurité et contre la violence armée, le Professeur Flory Kayembe Shamba est salué comme le père de l'activisme congolais contre les ALPC. Il était également très engagé dans l'action chrétienne contre la violence et pour le développement. Avec sa disparition, le RECAAL, les ONG chrétiennes et la société civle congolaise viennent de perdre l'un de leur brillant pionnier.
 
Flory restera longtemps dans nos mémoires, et nous exprimons nos profondes pensées et nos condoléances les plus émues à sa famille, ses collègues du Groupe AMOS, de RODHECIC, de CARITAS, à tous les membres du RECAAL, et prions que son âme repose en paix".

Charles Nasibu, Membre fondateur du RECAAL, Norway/DR Congo

***

Hommage à Flory Kayembe

Un baobab qui tombe et s’éteint!

C’est avec grande douleur et consternation que je viens d’apprendre la nouvelle de la disparition de notre collègue Flory Kayembe. Son dévouement, sa sagesse m’ont fort donné du courage de continuer la lutte, car il ne cessait de parler de ses stratégies et vision sur l’avenir des pays qui subissent les affres de la violence due à la prolifération des armes légères et de petits calibres. Ces propos ont été les points de discussion que nous avions eue avec lui en juillet 2011 aux Nations Unies à New York  lors de la 3eme conférence sur le traité sur le commerce sur les armes (TCA/POA). Il a manifesté la volonté de faire large diffusion de la campagne d’éducation  lancée par Vision GRAM-International : « Remplacer le fusil par le stylo » pour appuyer l’éducation des ex- enfants  démobilisés de l’armée, en apportant des matériels de sensibilisation à Kinshasa.  Ce n’était que le début des activités, le voilà parti sans pourtant voir les résultats.

J’ai salué ses arguments lors des travaux à Kampala/Ouganda avec les organisations membres de l’Afrique de l’Est en 2006.
Flory Kayembe(Gauche), Victor AMISI (Centre) et Me Kasongo Missak (droite) à la 3e conférence sur le TCA/POA aux Nations Unies à New York (Juillet 2011)

Son dévouement pour l’avenir des jeunes à travers l’éducation ne restera jamais sans effet, malgré son départ.
Mr Flory, tu es parti si vite pendant que le  monde avait besoin de toi, le RECAAL, IANSA, groupe AMOS, Pax Christi international), Rodhecic, Caritas, Groupe Jérémie, RASALAC, GRIP, Panel congolais de Recherche sur les ALPC.
A travers ces mots, à mon nom personnel et au nom de mon organisation Vision GRAM-international, je présente mes condoléances les plus attristées à sa famille, proches et monde des activistes de droits de la personne.

Ton nom, Mr Flory Kayembe restera gravé à jamais dans nos mémoires. Et les jeunes se souviendront de toi et parleront de ton dévouement pour assurer leur éducation en vue de construire un monde de paix, de sans violence, ni armes de destruction.

Tu es un grand baobab qui s’éteint, mais qui a laissé ses traces à travers l’ombre que tout le monde a bénéficié. C’est une bibliothèque que nous venons de perdre.  Nous nous  souviendrons de toi.

Adieu Flory Kayembe, Adieu activiste  de la paix!
Que ton âme repose en paix!

Victor AMISI  SULUBIKA, Vision GRAM-International, Canada

***

"C'est vraiment triste cette nouvelle qui qui tombe a pic dans nos oreilles comme un coup de foudre. Flory était un Homme d'une brillante intelligence et un leader éclairé. Je l'avais connu en 2003 au Centre Nganda lors des assises portant création du RECAAL.
Un fin travailleur, Médiateur des conflits, toujours Humble et a la recherche de compromis.

C'est un Grand Baobab du Mouvement Associatif des ALPC qui nous quitte ce jour. Il nous a précédé dans l'au-delà en laissant des oeuvres et traces indélébiles dans son parcours d'Activiste de 1ere Heure qui certes,serviront a nous et aux générations futures dans la lutte contre la prolifération des ALPC dans le Monde en général et en RDC en particulier.

Que Son Âme repose en Paix et Dieu l'illumin.

René Sileki, Membre Fondateur du RECAAL Province Orientale, DR Congo 

***

"It is indeed sad news about the demise of Prof Shamba, especially at this critical time in our life in the fight against the misuse of SALW.

May The Almighty reward greatly his works and grant him Eternal Rest!"

Rose Othieno, CECORE, Uganda

***

"C'est dommage et triste de perdre un si grand militant de la lutte plein d'humanisme et de détermination. J'ai encore à l'esprit, sa fougue et sa disponibilité à rendre toujours utile pour la promotion de la société civile lors de l'AG du RASALAC à Bangui 2011. Flory, nous te disons simplement aurevoir et tu restera en nous et parmi nous toutes les fois où nous parlerons des ALPC. 

 

Que Dieu t'accorde le repos éternel grand frère".

 

Mouldjide Ngaryngam, FOJET / RASALAC, Chad

 

***

Au nom de RRSSJ noyau de Bunia, que represente le combattant Arthur nous presentons nos condoleances les plus emues a la famille biologique de regrette et la famille RRSSJ dans toutes les provinces.Que Dieu tout puissant puisse nous fortifier dans cette epreuve.

Lokpachu-Bahemuka-Roger,L'ONG-ALDI, DR Congo

***

En lui nous perdons un sage conseiller et militant de premier ordre dans la lutte contre la prolifération des ALPC en RDC, dans la Sous Région des Grands Lacs africains et même au monde ALPC entier.

Nous avons en mémoire le rôle majeur qu’il a joué lors de l’Assemblée constitutive du RECAAL/RDC, en sa double qualité de modérateur des travaux de l’atelier fondateur de ce réseau, puis de son élection comme premier président dudit RECAL/RDC.

Au nom du Conseil d’Administration du l’ONG UCOPASUKI/Sud Kivu, membre fondateur du RECAAL/RDC, du RASALAC, du RAFAL et de IANSA, nous présentons nos condoléances les plus attristées à la famille de l’illustré disparu, au réseau RECAAL/RDC et à tous ceux et toutes celles qui de près ou loin auront eu à bénéficier des services et des sages conseils de l’illustre disparu.

Que l’âme du Prof Kayembe Shamba repose en paix.

Joseph Jacques Mugereke Kisahira, Administrateur président de l’ONG UCOPASUKI/Sud Kivu, DR Congo

***

Ode to Flory Shamba

A hero has fallen,

What a thud!

His passing, a hush

Flory is no more:

 

Flory Shamba.

He came, he saw

He conquered.

Shamba,  hero.

 

Tears will flow,

Memories will roll

Shamba is gone,

How unwelcome the thought.

 

Shamba is gone,

My mzee,

My mentor

A man, a hero.

 

Go well dear Flory go well,

To that land beyond the blue,

Above  the vaulted sky,

Where one day we will meet to part no more.

Robert Mtonga, International Physicians for the Prevention of Nuclear War (IPPNW), Zambia

***

Professor Flory’s demise is a big loss for SALW family in Central Africa and the world as a whole. He has been at the fore front of this fight since 2001. I meet with him for the first time in April 2006 in Douala during a regional workshop for coordinators of the Catholic Church Justice and Peace Commissions of Central Africa. We both served as Experts for this workshop and since then we have kept contacts. The last time we meet was during the RASALAC General Assembly in early December 2011 in Bangui. During this encounter we discussed quite a number of future projects for the sub-region, but neither did I know that this was the last time we were meeting. There is no doubt RASALAC is going to be the greatest loser as we have not tapped even an inch of Prof Flory’s library on the question of small arms.

Prof though we care so much about you, there is no doubt that the Almighty and Creator cares for you more than us. May your soul rest in perfect peace

Ngalim Eugine Nyuydine, CAANSA/RASALAC, Cameroon

***

Dieu a donné, Dieu a retiré.
Prof Flory Kayambe Shamba disait toujours: " cette lutte contre les ALPC est une grande moisson, il faut l'association de pluisieurs bras".
Que cette phrase du Prof Flory nous influence à tout jamais.
Unissons-nous et allons de l'avant dans l'amour  et une forte détermination dans ce grand rêve de la Société civile: "un monde sans arme"
C'est difficile pour moi de réaliser la mort du Prof Flory, qui, à peine, était mon invité comme formateur à un atelier de formation sur les ALPC dans le Nord-Katanga, RDC à Kalemie du 12-13 janvier 2012.
Quel est donc cette épreuve mystérieuse que la mort!!!
 

Jean Paul MATUK, CRISPAL-Afrique, RDC

***

Bonjour  chèrs  tous 

C 'est avec  une grande amertume  que   je viens d 'apprendre la disparution  de notre chèr prof  Flory KAYEMBE  SHAMBA  a partir de Daresalam  ou  je me trouve  en ce moment.

C 'est un coup  dur  et  une perte  enorme pour  nous  activistes de lutte  contre la proliferation des  ALPC.

Que  son ame repose  en paix

Janvier  KABWE, AVREO, DR Congo


***

Chers tous, c'est vraiment très très triste d'entendre que notre Aîné Flory vient de nous quitter. J'ai personnellement échangé avec lui dernièrement à Bangui sur l'avenir du RECAAL et nous nous sommes proposés de relancer le dialogue autour de la question mais malheureusement, il nous quitte avant que ces discussions ne commencent. Nous ne savons pas quoi dire de plus. Que son âme repose en paix et que sa famille retrouve notre compassion et le reconfort de la part de notre Dieu Tout Puissant.

Amicalement.

Jean-Baptiste SAFARI BAGULA ,IFDP, DR Congo

***

J'ai eu l'occasion de rencontrer Flory quand nous étions dans l'équipe de Caritas et je crois que la première image qui me vient à son propos est le respect, la gentillesse qu'il avait dans ses relations étaient un bel exemple pour beaucoup. Je me souviens de ses questions, avant une rencontre qu'il devait avoir avec le ministère des affaires étrangères à Kinshasa, et de son enthousiasme dans la discussion qui suivait comme si il était déjà convaincu du poids de ces nouveaux arguments auprès de son futur interlocuteur.  Flory était un homme courageux et intègre dans ce qu'il entreprenait.  Avec sa mort nous perdons un ami cher dans la lutte pour un monde plus juste et respectueux des droits de l'homme.

Benoît Muracciole, Action Sécurité Ethique Républicaines (ASER), France

***

Ca fait au tant de jours (soit le 27 janvier 2012 à 15h23, heure de KInshasa) que nous avons conduis le Prof Flory Kayembe Shamba dans son dernier demeure mais dans les pensées de Femmes des médias pour la justice au Congo en général, de ses animatrices principales en particulier dont moi, le Prof demeure encore dans l'actualité. Tout simplement parce que nous étions entrain de planifier des activités où il devait inntervenir dans le cadre de l'historique du processus des ALPC dans le monde et en RDCongo (en tant que pionnier du mouvement). Grâce à ses interventions antérieures dans nos début de la thématique ALPC, nous avons (l'Organisation) eu un niveau de connaissances acceptables pour communiquer avec les autres. Il nous a aidé à échanger avec les professionnels des médias sur la violence armée lors de la célébration de la semaine mondiale d'action contre la violence armée  2010 où il fut le principal Orateur invité par notre ONG, FMJC. Personnellement, je garde de lui un sauvenir positif et la date de sa mort me reviedra toujours vu que c'est le jour également de ma naissance. Que Dieu nous fortifie dans cette rude épreuve.

Kenneth Enim Ampi, FMJC/ONGDH, DR Congo